Champion, de l’opéra contemporain à Montréal

Récemment avait lieu la dernière représentation de Champion, ce projet ambitieux de l’Opéra de Montréal mêlant plusieurs genres musicaux et plusieurs problématiques sociologiques, que je dois avouer avoir attendu avec beaucoup d’intérêt.

Champion, un opéra tiré de faits réels

À moins d’avoir été en exil pendant plusieurs semaines, vous ne pouvez pas avoir raté le dernier exercice périlleux en date de l’Opéra de Montréal, Champion, un opéra en deux actes créé par le trompettiste de jazz Terence Blanchard, a fait couler beaucoup d’encre et pas forcément dans le bon sens. Le thème? La boxe, mais pas que, l’homosexualité, la sexualité, la pauvreté, le statut des noirs dans les années 50 et la mort y tiennent également une place puisque cette œuvre est un récit largement inspiré de la vie du boxeur Emile Griffith. En effet, Champion, reprends l’histoire d’Emile Griffith qui tua son adversaire sur le ring après qu’il l’eut insulté sur sa supposée homosexualité.

Des critiques en demie teintes

Tout d’abord, parlons de ce qui a fait l’unanimité, les jeux de lumière et l’éclairage étaient excellents, les différentes projections étaient merveilleusement bien choisies, j’ai eu un réel plaisir à voir passer les images d’époque et les costumes qui étaient tous en parfaite adéquation avec le thème.

Si la prestation du casting est indéniable, avec un petit coup de cœur pour la mère du boxeur, Catherine Daniel, et de sa performance notamment lors des chants « Seven Children » et « Far away, long ago », je dois avouer avoir eu un peu de mal à cerner cette alternance de classique et de gospel/jazz, la maîtrise des deux genres m’a paru quelque peu approximative et peu cohésive.

Cependant, j’ai trouvé l’exercice remarquable dans son originalité, oui il est possible de faire de l’opéra contemporain, j’en étais à mon premier opéra du genre et ça m’a beaucoup intriguée, je reste persuadée qu’avec un casting aussi bon que celui présenté et une trame qui tient la route ce genre d’opéra a encore de beaux jours devant lui.

Opéra de Montréal

Pour découvrir la programmation de l’Opéra de Montréal, cliquez ici.

Photos : Gracieuseté Opéra de Montréal

Cindy à l’opéra : Das Rheingold : Un projet artistique en or

Cindy Dormoy

Cindy, amoureuse de notre belle ville de Montréal et de nature curieuse, est toujours à l'affût des dernières tendances et nouvelles découvertes urbaines que ce soit seule ou accompagnée de ses deux acolytes de fils.

Cindy Dormoy has 46 posts and counting. See all posts by Cindy Dormoy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *