Danse Louise, danse! – Louise Lecavalier sur son cheval de feu.

Si vous connaissez même juste un tout petit peu la danse, vous savez certainement qui est Louise Lecavalier : cette femme qui, depuis 40 ans, fait partie de l’histoire de la danse au Québec. Dans un documentaire intitulé Sur son cheval de feu, le scénariste et réalisateur Raymond St-Jean nous donne la chance de plonger au coeur de l’univers intime de cette danseuse et chorégraphe montréalaise. Nous la suivons durant un an à travers son quotidien, ses entraînements, ses répétitions, le tout entrecoupé d’extraits de chorégraphie et d’entrevue exclusive.

louise lecavalier
Photo tirée du film : Louise Lecavalier: sur son cheval de feu.

Un départ tardif

Tout débute tranquillement, avec des images et vidéos de sa carrière. On nous présente Louise Lecavalier comme une rêveuse, tout en douceur, pleine de modestie, malgré le fait qu’elle soit une danseuse reconnue pour sa fougue sur scène. Fait intéressant que je ne connaissais pas, ce n’est que vers 17 ans, par hasard et grâce à des amis que la danse devient une passion pour Louise.

Elle s’engage dans la compagnie de danse La La La Human Steps en 1981. C’est à cette époque qu’elle rencontre Edouard Lock qui lui donne la liberté de devenir la danseuse qu’elle est aujourd’hui. Si vous ne connaissez pas La La La Huma Steps, je vous jure que ça vaut la peine de faire quelques petites recherches. C’est un mélange de musique, de danse et de cinéma à vous en couper le souffle. Elle a d’ailleurs eu la chance de travailler entre autres avec David Bowie!

Je ne suis pas une danseuse, mais chose certaine, c’est impressionnant de regarder danser Louise.

Athlète du mouvement

Danseuse oui, mais aussi chorégraphe, elle passe des journées entières à travailler ses mouvements. Souvent seule, parfois avec un partenaire, tout doit être programmé. Lorsqu’on regarde  des extraits de So Blue ou Mille Batailles par exemple, chaque geste, chaque flexion, la longueur des mouvements, tout est sous contrôle, tout s’emboîte parfaitement en restant toujours fluide.

Pour atteindre cela, Louise Lecavalier travaille fort; elle n’est jamais pleinement satisfaite. Elle est toujours à la recherche de nouveaux mouvements, d’un mouvement parfait.

Comme elle le dit dans le documentaire, il faut bouger, il faut essayer et travailler.

D’après ses partenaires c’est une femme qui donne toujours son maximum. Même aujourd’hui, frôlant la soixantaine et avec une hanche artificielle, Louise Lecavalier  est toujours en mouvement, toujours en changement.

En fin de compte, ce documentaire sur Louise Lecavalier se révèle être un film sensible et inspirant, qui nous dresse le portrait d’une artiste humble et passionnée par son art.

LOUISE LECAVALIER – Sur son cheval de feu

Un documentaire de Raymond St-Jean

Filmoption International

En DVD et sur iTunes le 10 juillet

Le DVD comprend en bonus, le long métrage Le petit musée de Vélasquez et le court métrage LaLaLa Human Steps Sex Duo No.1.

Pour en savoir encore plus sur Louise Lecavalier, visitez son site : https://louiselecavalier.com

Aussi par Roxanne

Roxanne Beaudoin

Salut, je suis Roxanne, une jeune maman montréalaise qui change de couleur de cheveux avec les saisons. J'ai grandit en banlieue et dès que j'ai pu, je me suis sauvé "en ville". Montréal; ça bouge, c'est multiculturel, c'est vivant, c'est chez moi.

Roxanne Beaudoin has 7 posts and counting. See all posts by Roxanne Beaudoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *