EN PHOTOS – Le Festival d’art souterrain de Montréal

Jusqu’au 24 mars, vous pouvez admirer les nombreuses expositions et activités organisées dans le cadre du Festival d’art souterrain de Montréal.

C’est sous plusieurs formes que le festival vous propose de découvrir les nombreuses oeuvres d’art de l’exposition. L’organisme à but non lucratif, fondé en 2009 par Frédéric Loury, vous présente des films (comme la projection de Being John Malkovich de Spike Jonze), des ateliers (vous pourrez notamment explorer le processus créatif intuitif avec Jacqueline van de Geer) et des visites guidées.

visiteurs Festival d'art souterrain photo Pierre-Luc Daoust Montréal
C’est totalement gratuit pour visiter les oeuvres du Festiva d’art souterrain de Montréal.

Une 11e édition sous le thème « Le Vrai du Faux » 

Le Festival d’art souterrain de Montréal est gratuit, ouvert à tous et compte des œuvres d’une soixantaine d’artistes sur 6 km. Ces oeuvres se retrouvent dans les six édifices du festival : la Place Guy-Favreau, le Palais des congrès, l’Édifice Jacques Parizeau, le Centre de commerce mondial, le 1000 de la Gauchetière, La Place Bonaventure.

Il y a également 8 places satellites qui font partie du Festival d’art souterrain de Montréal : l’Arsenal Art Contemporain, le Cinéma du Parc, le Centre d’exposition Ubisoft, l’Institut culturel du Mexique à Montréal, la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles, la Maison de la culture de Verdun et l’Observatoire de la Place Ville-Marie.

Qu’est-ce qu’on veut dire par « Le Vrai du Faux »?

Selon un communiqué de presse du festival, le thème est relié à la société d’aujourd’hui. « Alors que notre société et nos comportements se numérisent et qu’il n’a jamais été aussi simple d’avoir accès à l’information, il devient de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux, peut-on lire. Les mythologies individuelles cultivées sur les médias sociaux brouillent également la frontière entre la fiction et la réalité. Loin de contredire cette tendance, les artistes participent activement à ce jeu avec le réel et y prennent plaisir. En effet, l’art est, par essence, une illusion du réel, une manière de, tour à tour, le représenter, le nier et l’interroger. Les œuvres sélectionnées pour cette 11e édition permettront au public d’interroger, de contempler, de jouer ou de se faire surprendre par cette notion du « vrai » qui est à la fois universel et subjectif, abordant une préoccupation importante de la réalité sociale de notre époque : le rapport à la représentation et à l’authenticité. »

Notre photographe, Pierre-Luc Daoust, est allé voir ce qui se passait au festival d’art souterrain de Montréal. Voici ses meilleures photos.

Le Festival d’art souterrain de Montréal

Pour plus de renseignements sur la programmation, visitez le site Internet de l’organisme.

Pierre-Luc Daoust

Site Internet : http://daoust.media

Instagram : @pierrelucdaoust

Aussi par Pierre-Luc :

Marco Calliari lance un album à Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *