Eugène Onéguine à la Salle Wilfrid-Pelletier : un opéra romantico-dramatique

Samedi dernier, je me suis mise belle pour aller voir Eugène Onéguine à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts . Pour ma deuxième expérience à l’Opéra de Montréal, c’est rien de moins qu’une pièce de Tchaïkovsky, ce compositeur russe surtout connu pour ses fabuleux ballets (pensez au Lac des Cygnes, à Casse-Noisettes et la Belle au bois dormant) que j’ai pu découvrir. J’étais moi-même étonnée d’apprendre que ce grand homme a également collaboré au rayonnement de l’opéra.

Eugène Onéguine à la Salle Wilfrid-Pelletier Olga et Tatiana

L’histoire d’Eugène Onéguine

Eugène Onéguine, c’est un opéra en 3 actes, 2 entractes et 7 tableaux. L’histoire est d’abord celle de la jeune romantique Tatiana et du dandy voisin Eugène Onéguine. Tatiana tombe amoureuse d’Eugène, qui ne lui rend malheureusement pas ses sentiments. Il est presque arrogant et humilie la pauvre Tatiana.

Etienne Dupuis (Onéguine) Nicole Car (Tatiana) - 4

Lorsqu’une fête est organisée en l’honneur de Tatiana, Eugène décide de danser avec Olga, la promise de son ami Lenski. Ce dernier devient fou de rage devant les élans d’Eugène et la nonchalance de sa fiancée. Il provoque Onéguine en duel, et, vous le devinerez, ça vire mal.

Pendant des années, Onéguine s’en veut et erre… Il a causé la perte de son ami Lenski… Un soir, alors qu’il assiste à un bal chez un prince russe, il aperçoit la belle Tatiana, qui s’est mariée au prince. Onéguine réalise qu’il est amoureux fou de la femme, et veut qu’elle laisse son prince pour s’enfuir avec lui.

Que choisira Tatiana, elle qui a promis son amour éternel au prince? Elle restera fidèle à son mari, et laissera Onéguine malgré ses vives et émotionnelles protestations.

De talentueux chanteurs

L’opéra par lui-même est bien écrit et est maîtrisé harmonieusement par les talentueux chanteurs de l’Opéra de Montréal. Le couple principal est joué par un couple dans la vraie vie : le baryton québécois Étienne Dupuis et son épouse, la soprano australienne Nicole Car! Pas surprenant que la chimie et la complicité transparaissent entre ces deux!

Le décor est superbe, alors qu’il demeure simple afin de ne pas voler la vedette aux artistes. Les costumes d’époque sont ravissants, et la mise en scène est magnifique. On pense aux scènes avec plusieurs personnages sur scène, tantôt chantants, tantôt immobiles, pour ajouter de la profondeur aux scènes.

Cet opéra m’a donné envie d’en découvrir plus sur la programmation de l’Opéra de Montréal. Je le conseille vivement, surtout qu’il ne reste que deux représentations : ce soir et le 22 septembre.

Pour plus de renseignements sur Eugène Onéguine à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts :  https://www.operademontreal.com/programmation/eugene-oneguine

Sur le même sujet : L’Opéra de Montréal lance sa programmation 2019-2020

L’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, unique au Québec

Photos gracieuseté de l’Opéra de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *