Grégory… d’un piano à l’autre : une symphonie de saveurs et mélodies inoubliable

Dans le cadre du festival Montréal en lumière, j’ai participé à l’événement Grégory… d’un piano à l’autre au restaurant Le Montréal. C’est accompagné de ma merveilleuse amie, Nancy Bordeleau de Cinq Fourchettes que j’ai découvert le menu éclaté de cette soirée à l’image de Grégory Charles.

Élaboré en collaboration avec le chef Jean-Pierre Curtat – un de mes chefs préférés – le menu de l’événement Grégory… d’un piano à l’autre était plus qu’alléchant. Imaginez, un génie artistique et un génie culinaire qui élaborent une soirée gastronomique ensemble… Le résultat ne peut être que magique.

Grégory Charles Montréal photo Marie-Soleil Cloutier de Loto-Québec
Nancy Bordeleau et moi dans les cuisines du Montréal, avec Grégory Charles, chef Jean-Pierre Curtat et toute l’équipe – crédit photo : gracieuseté Marie-Soleil Cloutier de Loto-Québec

L’équipe du restaurant Le Montréal du Casino de Montréal nous réservait des surprises lors de cette soirée, qui non seulement célébrait la 20e édition de Montréal en lumière, mais aussi le 25e anniversaire du Casino. Après un accueil chaleureux, une discussion immersive avec Grégory Charles, le chef Curtat nous a invités en cuisines afin de mettre la main à la pâte. C’était surréel! Deux foodies éclatées, montant des assiettes avec Grégory Charles… Nous étions aux anges!

Un menu rendant hommage à la musique et la chaleur des Antilles

Attendez que je vous raconte ce qu’il y avait au menu! En guise d’amuse-bouche, des acras de morue salée, shooter de crème de maïs et cappucino de lait de coco. Les acras sont croustillants, on aurait mangé des bols entiers de la crème de maïs et cappucino de lait de coco! L’entrée de sambus à l’agneau et au cari, fine julienne de légumes croquants et salsa de papaye et de coriandre avec lime était tout simplement succulente. Très fine, très raffinée, l’entrée a disparu assez rapidement de nos assiettes!

Comme plats principaux, des gambas sauvages grillées – d’une grosseur astronomique! – avec pétoncle, tomates en grappe épicées et riz collant frit ainsi qu’un vachement bleu frit, ail noir d’Ail en noir et blanc de Sainte-Pie. Oh que la crevette était dodue et avait l’air si appétissante. Le pétoncle était cuit à perfection. D’ailleurs, je vous conseille les plats de pétoncles au restaurant Le Montréal, ils sont toujours délicieux.

Le vachement bleu frit démontrait tout le savoir-faire et le génie culinaire de l’équipe du Montréal. Les saveurs étaient fabuleusement dosées. Le dessert, un délice à l’érable en verrine portait bien son nom : c’était vraiment un délice!

Quelle superbe soirée, haute en saveurs, mais aussi musicalement appétissante. Grégory Charles a évidemment livré une performance à couper le souffle, tout en démontrant toute la palette de son talent musical. Et quelle mémoire! Il est tout simplement impressionnant.

Notre verdict?

La soirée Grégory… d’un piano à l’autre , organisée dans le cadre de la 20e édition de Montréal en lumière, a comblé tous ses participants. Le mariage des saveurs et de musique était exquis. Ce sera un moment gravé dans nos mémoires.

Articles reliés :

L’excellence au menu au restaurant Le Montréal

Montréal en lumière : un volet gastronomique absolument incroyable

La terrasse de l’Atelier de Joël Robuchon vous coupera le souffle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *