Les mondes imaginaires de Lior Shoov

Lior Shoov n’est définitivement pas une chanteuse comme les autres. Clown de formation, l’artiste multidisciplinaire originaire de Tel-Aviv a lancé son premier album homonyme au Canada en janvier 2018. Celle qui habite désormais à Paris parcourt le monde dès qu’elle le peut, emmenant dans ses valises son univers musical empreint de douceur et de poésie. Elle était de passage au Théâtre Outremont le 9 novembre dernier, pour livrer une prestation ludique et très originale, en français, en anglais et en hébreu.

Lior Shoov_Photo_ Nicolas Cytrynowicz
Photo : Gracieuseté Nicolas Cytrynowicz

Dès les premiers instants du spectacle, on devine que Lior Shoov n’est pas là pour offrir une simple interprétation live de son album. Celui-ci ne sert que de prétexte au rassemblement. En effet, son répertoire de talents n’a d’égal que la panoplie d’instruments et d’objets déposés un peu partout sur la scène. Numéro de danse échevelé, sketch comique, rap délirant, improvisation musicale : chaque moment révèle une surprise encore plus divertissante que la précédente. Évidemment, le point commun qui les relie reste la musique.

Diversité musicale incroyable

Sous les mains habiles de Lior Shoov, n’importe quel objet produit des sons harmonieux. Ukulélé, kalimba, marimba, harmonica, bouteilles de vitre quelconques, simples tubes de plastique, tambourins, clochettes, jouets pour enfant… La scène devient un laboratoire expérimental où elle improvise avec grand talent. À vrai dire, on croirait par moments observer une enfant prodige dans sa salle de jeu, essayant un jouet, puis un autre, créant une composition spontanée qui nous entraîne dans son monde imaginaire.

Un public chaleureux

Ce soir-là, l’auditoire intime, mais très enthousiaste, riait fort et participait dès qu’elle le lui demandait. À plusieurs reprises, l’auteure-compositrice-interprète a impliqué directement le public dans son spectacle, instaurant une proximité chaleureuse avec les spectateurs. Pensons, par exemple, à ce numéro au cours duquel elle déclare avoir ouvert une ligne directe avec le Ciel. Elle demande alors à l’audience de lui poser des questions existentielles, qu’elle transmet ensuite aux divinités en chantant dans une langue étrangère. Seulement, voilà: après avoir constaté l’originalité de Lior Shoov, il ne semble pas improbable qu’elle soit en effet une alien en communication avec l’au-delà.

Lior Shoov – Caress my skin from Lior shoov on Vimeo.

Le message qu’elle nous partage y fait d’ailleurs écho: “Be too much. You can be too much” (“Soyez trop. Vous avezle droit d’être trop”). Dans la succession d’expériences interactives qui définit sa musique et son spectacle résonne son invitation – une invitation à “être soi-même, ensemble.”

À lire également si vous aimez les découvertes musicales :

Lauren Robillard

Foodie végé assumée, fan de cinéma, d'art et de culture, Lauren s'était donné pour mission de faire découvrir le meilleur de la métropole à son amoureux français. Ayant converti celui-ci, elle partage désormais ses trouvailles avec un plus large public. Quand elle ne recherche pas de nouveaux endroits ou événements inusités, elle parcourt la ville à pied ou à vélo, armée de sa caméra et de son enthousiasme débordant.

Lauren Robillard has 10 posts and counting. See all posts by Lauren Robillard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *