Les secrets des vins et spiritueux québécois écrits Rouge sur blanc

Malgré des hivers longs et rudes, le terroir et le savoir-faire québécois donnent lieu à des produits de qualité et innovants. Consommer des produits québécois peut sembler être un défi de taille. Avec de l’organisation et un peu de lecture, il est possible de ne consommer que des produits d’ici sans manquer plaisir, goût, et macronutriments et ce, tous les mois de l’année. Cela permet de faire rouler l’économie d’ici, d’encourager de meilleures pratiques environnementales, de bien-être animal, et de conditions de travail, et de diminuer notre empreinte carbone.

On peut penser à nos fromages qui n’ont rien à envier à ceux de la France, à nos viandes sans hormones ou antibiotiques, à nos délicieux légumes poussés en serre durant l’hiver, ou même à toutes nos variétés de kombucha. À la SAQ, on remarque depuis quelques années une explosion de la place qu’occupe le Québec sur les tablettes.

Toutefois, pour plusieurs, Québec ne rime pas avec vin. Quand on dit vin on se dit qu’au Canada, seuls les bons vins proviennent de la vallée du Niagara. Les autres bons vins viennent d’ailleurs : États-Unis, France, Espagne, etc. Pourtant, le chroniqueur Ronald Georges vous prouve qu’il est possible d’avoir un délicieux vin québécois pour chaque occasion.

Photo : Éditions Les Malins

Le 15 août dernier se tenait le lancement du guide « Rouge sur blanc », votre nouvel allié dans la découverte des vins et spiritueux du Québec. Avec un verre de vin québécois à la main, nous étions chez Martine à la Gare pour découvrir ce que j’espère sera une nouvelle tendance et lancera le bal vers un plus grand engouement pour nos produits d’ici.

Éveillé au vin depuis son premier voyage en France, Ronald en a fait sa passion et le partage de celle-ci, une mission. En effet, il découvrit entre autres que le Québec pouvait faire de bons vins, que l’information était disponible de façon éparse, et que les consommateurs avaient soif de découvrir nos produits. Si comme moi vous avez déjà été perdu eh bien arrêtez de chercher, vous avez trouvé. Le chroniqueur a consacré un nombre d’heures incalculables à visiter des vignobles, tester des produits, et faire de la recherche.

Voici entre autres ce que contient le guide :
– Histoire du vin québécois
– Portraits de vignobles dans 5 régions : Selon moi une belle façon de planifier un roadtrip.
– Guide de dégustation : Des produits disponibles à la SAQ y sont catalogués, avec description et suggestions d’accords. De plus, les codes-barres sont inclus afin que vous puissiez les trouver en succursale.
– Lexique du vin

Photo : Éditions Les Malins

Pour 25$ vous aurez un guide qui tient dans une poche d’homme ou un sac à main. Il sera votre compagnon si vous vous trouvez en région ou avant de vous rendre à la SAQ. J’ai pour ma part été agréablement surprise par la qualité des photos, les histoires des vignerons, et surtout la quantité de produits québécois disponibles en succursale. Il s’agit d’une manière agréable et aisée d’augmenter la part de produits québécois dans nos paniers. Je le recommande autant pour les amateurs peu expérimentés que pour les passionnés.

Le guide est disponible dans la plupart des librairies et sur le site web des éditions Les Malins.

Aussi par Sarah : Une des meilleures vitrines sur la restauration, c’est les Premiers Vendredis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *