Malefycia : une chevauchée dans l’horreur, le malaise et la répugnance

Répulsion, détresse et malaise, voilà trois adjectifs décrivant à la perfection les sentiments de tous ceux qui s’aventureront dans l’univers tumultueux et cauchemardesque du Festival Malefycia qui a officiellement ouvert ses portes jusqu’au 31 octobre prochain.

Au programme, un parcours horrifique dans lequel ses créateurs Mathieu Surprenant, Laurent Blouin et Dominique Arganese accueillent entre 700 et 1000 amateurs de sueur froide et d’adrénaline toutes les nuits d’octobre du jeudi au dimanche dans l’ancienne citadelle de l’Armée du Salut, située en plein centre-ville de Montréal.

Le parcours durant près d’une heure dans un labyrinthe traversant près de 12 pièces toutes aussi répugnantes les unes que les autres se veut une expérience immersive multisensorielle ayant pour but de « révolter » et « choquer » les visiteurs, selon Laurent Blouin.

« Vous serez mis face à face avec des phénomènes et des expériences auxquels aucun humain ne peut rester indifférent. Nous voulons choquer, révolter, faire réagir… l’expérience est extrême et elle vise à mettre les visiteurs à l’épreuve sous plusieurs facettes », explique-t-il.

L’histoire se déroule au cœur des archives militaires les plus troublantes de l’histoire. Des expériences sordides, aux tortures les plus malsaines, la quatrième édition sera, selon ses créateurs, la plus réaliste jamais conçue mettant en scène le plus dangereux des démons : l’homme.

Malefycia personnages Horreur
Les personnages sont lugubres

Au menu : répulsiondébauche et sujets tabous

Cœurs et âmes sensibles s’abstenir! Malefycia porte bien son nom : vous serez non pas apeuré mais plutôt indigné. Oui, vous avez bien lu, les scènes dont vous serez témoin dans ce parcours où le sexe est à l’honneur auront le pouvoir de vous offusquer et de vous révolter au point de vous questionner sur la lucidité des créateurs de ce spectacle.

Scientifiques fous, créatures fantastiques, monstres de laboratoire, nécrophiles et personnages enfantins, personne n’y échappe. Les personnages tournent tous autour d’un seul et unique sujet : le sexe. Si les créateurs souhaitaient créer des malaises ils y arrivent, mais ne cherchez pas trop loin, il s’agit des malaises « faciles » ne faisant pas appel à la réflexion.

Malefycia
Le scénario met en vedette le plus tordu des démons : l’homme.

Vos cinq sens seront mis à contribution lors du parcours de Malefycia dans lequel les odeurs nauséabondes règnent. Mise en garde : attendez-vous à ce qu’on vous touche, des interactions allant des grognements tout près du cou aux accolades les plus sensuelles et lugubres que vous aurez jamais vécues.

Malefycia
Les atmosphères crées sont à couper le souffle.

Décors réalistes, acteurs impeccables

Ceux qui prendront le temps de le faire, remarqueront des petits détails qui feront toute la différence lors du spectacle. Le travail des accessoiristes est tout simplement prodigieux, au point où il est difficile de croire qu’il s’agit d’une installation éphémère.

Chapeau également à la cinquantaine d’acteurs qui se trouvent sur place et qui n’ont pas fléchi une seule fois pendant le passage des invités de Passion MTL et ce, malgré les nombreuses interactions inattendues et disons-le, plutôt étranges d’une spectatrice qui était trop immergée dans le spectacle.

Notre verdict : si vous aimez les expériences fortes et que vous ne vous sentez pas facilement vexé, la note est de 9 sur 10. Si vous êtes plutôt quelqu’un de sensible et à la recherche d’expériences pour vous creuser les méninges, la note sera plutôt de 3 sur 10.

Malefycia
Passion MTL a voulu tester le parcours!

Petite note de la rédaction : sans vous dévoiler le punch, nous vous conseillons fortement de porter des vêtements confortables et qui ne tâchent pas facilement. Les filles, pensez à vous amener un élastique pour vos cheveux!

Malefycia

2085, rue Drummond

Pour plus de renseignements, on visite le site Internet de Malefycia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *