The Horrifically Real Virtuality: découvrez l’avenir du cinéma au Centre Phi

Cinéma? Théâtre immersif? Réalité virtuelle? C’est une combinaison des trois que propose le Centre Phi avec The Horrifically Real Virtuality. Présentée jusqu’au 28 avril, l’installation nous invite à plonger dans l’univers d’Ed Wood, en participant au tournage de son tout nouveau film.

Quand le spectateur devient acteur

L’expérience, d’une durée de 60 minutes, commence avec une mise en contexte. Sarah, la productrice (un personnage incarné par une véritable actrice), nous explique que nous sommes sur le point d’entrer sur le plateau du mythique Ed Wood (1924-1978). Principalement actif dans les années 50 et 60, celui-ci a fait don de quelques navets au cinéma hollywoodien, qui lui ont valu le statut de “pire cinéaste de tous les temps”. Nous allons ainsi découvrir sa méthode de travail, avant de visionner le film lors d’une séance… très particulière.

Sur le plateau, nous faisons la connaissance du célèbre réalisateur, ainsi que de Bela Lugosi, son acteur fétiche. Ceux-ci s’apprêtent à tourner la dernière scène, mais leur équipe manque à l’appel. Notre petit groupe est donc invité à leur prêter main-forte. Quelqu’un est désigné pour manipuler la caméra, tandis qu’un autre se charge des effets sonores et son voisin, de l’éclairage. Puisque le nombre de participants est limité à 10 à la fois, une forme de solidarité se crée qui nous permet de se lâcher et d’expérimenter.

Excursion aux frontières du réel

Une fois la scène complétée, nous nous rendons dans une petite pièce où les employés du Centre Phi nous équipent. Capteur de mouvement bien arrimé au corps, casque de réalité virtuelle vissé sur la tête: nous voilà fin prêts pour la séance de cinéma tant attendue! Alors seulement, le film démarre et la magie opère.

Devant moi se trouvent 9 extraterrestres et un immense cinéma typique des années 50. Incapable de le reconnaître, j’appelle à voix haute le nom de mon amoureux, qui m’accompagne dans cette sortie imprévisible. C’est le petit extraterrestre à ma droite qui me répond. J’agrippe sa main et aussitôt, nos mains virtuelles font de même. L’effet est saisissant.

La voix de Sarah s’élève alors du vide et nous invite à entrer dans le cinéma. Nous nous dirigeons donc vers la salle. Je réalise alors que l’univers virtuel est mappé sur la réalité. Le chemin que nous parcourons, les chaises sur lesquelles nous nous asseyons, les objets que nous touchons: tout cela existe dans l’espace, mais dans une forme beaucoup plus simpliste que les images transmises par notre casque!

Une vision du futur

Plutôt que de visionner le film (celui que nous avons tourné quelques instants plus tôt), nous sommes littéralement plongés dedans. Nous devons prendre part à l’action, sans savoir où nous allons ni ce qui nous attend.

Ces moments passés dans la réalité virtuelle m’ont permis d’entrevoir une vision du futur, où la fusion du cinéma et des jeux vidéos offrira aux spectateurs une expérience immersive inégalée, libérée de toute contrainte. Le résultat est époustouflant, alors que nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements de cette technologie. Sans surprise, l’expérience a gagné le prix d’innovation en storytelling au festival Future of Storytelling de New York. J’ose à peine imaginer ce que proposera le Centre Phi en 2030!


Si vous aussi souhaitez découvrir le cinéma de demain, The Horrifically Real Virtuality est présenté jusqu’au 28 avril au Centre Phi.

Les photos sont une gracieuseté du Centre Phi.

Lauren Robillard

Foodie végé assumée, fan de cinéma, d'art et de culture, Lauren s'était donné pour mission de faire découvrir le meilleur de la métropole à son amoureux français. Ayant converti celui-ci, elle partage désormais ses trouvailles avec un plus large public. Quand elle ne recherche pas de nouveaux endroits ou événements inusités, elle parcourt la ville à pied ou à vélo, armée de sa caméra et de son enthousiasme débordant.

Lauren Robillard has 17 posts and counting. See all posts by Lauren Robillard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *