Un printemps d’ailleurs, un film à apprécier

Un printemps d’ailleurs est un film remarquable qui traite de plusieurs sujets humains : l’abandon, l’incompréhension, le drame, l’injustice, les dynamiques familiales parfois rudes… C’est une histoire parfois triste et pleine d’espoir à la fois. Un printemps d’ailleurs, un film à apprécier sans modération.

Ça débute avec une scène de ménage assez explosive entre un couple qui bat de l’aile. On comprend rapidement le drame qu’ils vivent et la séparation est imminente. La splendide Wensi Yan, qui joue pour la première fois au cinéma, tient le rôle de Li Fang, une jeune femme chinoise qui a immigré à Montréal. Son mari, Éric, n’est nul autre que l’excellent Émile Proulx-Cloutier, qui malgré une courte apparition réussit à se démarquer.

La jeune femme retourne dans sa ville natale en Chine, à Dazu. Elle est accueillie froidement par son grand-père, mais elle tient bon. On peut deviner qu’elle est revenue en Chine pour se retrouver, pour retrouver un peu de paix, mais la famille qu’elle a laissée il y a 10 ans n’est plus la même. En effet,  elle aussi des drames, qui se dénouent lentement devant nos yeux.

Les images sont magnifiques, elles confèrent au film une ambiance spéciale. On  y voit plusieurs plans de Montréal et de Dazu.

Un printemps d’ailleurs, un film à apprécier
Crédit photo : Un printemps d’ailleurs

Le film se déroule principalement en chinois, avec des sous-titres français. L’histoire est bien ficelée et le débit est parfait pour des sous-titres.

Le film connaît déjà un grand succès : sa réalisatrice, Xiaodan He,  a remporté le prix de la meilleure réalisatrice émergente lors du Asian American International Film Festival.  Un printemps d’ailleurs a aussi été sélectionné au Rome Independant Film Festival où il a été nommé dans les catégories meilleur drame, meilleur montage (Tao Gu) et meilleure direction de la photographie (Glauco Bermudez, récipiendaire d’un prix Golden Frog du Festival Camerimage de Pologne 2008 pour Ex-Voto for Three Souls).

Un printemps d’ailleurs est produit par Aonan Yang, Andreas Mendritzki et Nguyen-Anh Nguyen (GreenGround Productions) et est réalisé par Xiaodan He (Red Dawn Productions). Il est à l’affiche depuis le 24 août. Un printemps d’ailleurs, un film à apprécier au Cinéma Beaubien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *